Principe

La solidité des couleurs sur textile est la capacité d’une teinture à garder son aspect d’origine sans se décolorer lorsqu’elle est mouillée, lavée ou exposée à la lumière. C’est un des points les plus importants dans l’industrie textile.

La solidité des couleurs sur textile est affectée par plusieurs facteurs:

  • Le type fibre. Le colorant utilisé et la fibre doivent être compatibles. Une fibre cellulosique et un colorant de cuve ont une bonne solidité. Les polyesters donnent de très bons résultats avec des colorants dispersés.
  • La structure moléculaire des colorants: des molécules plus larges seront bien "piégés" au sein de la chaîne polymères de la fibre et résulteront donc en une meilleure solidité.
  • La manière dont le colorant est lié à la fibre
  • La nuance: la solidité dépend de la quantité de colorant présente sur la fibre. Une couleur neutre ou pastel sera plus solide qu’une couleur très foncée.
  • La présence d'autres éléments chimiques
  • Les conditions lors de l'exposition de l'échantillon à la lumière et à d'autres influences (transpiration, eau...)

Méthodes d'essai normalisées : quelques exemples

Solidité des coloris à la lumière

  • ISO 105-B01:2014 : Essais de solidité des coloris à la lumière : lumière du jour.
  • ISO 105-B02:2013:  Essais de solidité des coloris à la lumière artificielle: Lampe à arc au xénon. La méthode est aussi appliquée pour déterminer des produits textiles blancs (blanchis ou traités aux azurants optiques). 

Solidité des coloris au lavage

  • ISO 105-C06:2010 méthodes pour la détermination de la solidité des coloris sur les textiles de toutes natures et sous toutes formes, aux procédés de lavages domestiques et industriels employés pour les articles à usages domestiques, qui utilisent un détergent de référence. Les articles à usages hospitaliers ou industriels peuvent être soumis à des procédés de lavage spéciaux qui peuvent être plus sévères sur certains points. La dégradation et le dégorgement résultant de la désorption et/ou de l'action abrasive au cours d'un essai type (S) se rapprochent étroitement de ceux obtenus après un lavage industriel ou domestique. Les résultats d'un essai répété (M) peuvent dans certains cas se rapprocher des résultats obtenus après cinq lavages domestiques ou industriels à des températures ne dépassant pas 70 °C. Les essais du type "M" sont plus sévères que ceux du type "S" en raison d'un accroissement de l'action mécanique. Ces méthodes ne reproduisent pas l'effet des azurants optiques présents dans les produits de lavage commerciaux. Ces méthodes sont conçues pour les systèmes de détergent et blanchiment donnés. D'autres systèmes de détergents et blanchiment peuvent nécessiter des conditions et des niveaux d'ingrédients différents..

Solidité des coloris à la sueur et à la salive

  • ISO 105-E04:2013: méthode de détermination de la solidité des coloris sur les textiles de toute nature, à tous leurs stades de transformation, à l'action de la sueur produite par le corps humain.
  • ISO 20701 | IUF 427:2017 méthode de détermination de la solidité des coloris sur des produits de cuir de toute nature, à l'action de la salive, indépendant de la procédure de coloration. La méthode utilise une solution de salive artificielle dans le but de simuler la migration des colorants du cuir vers la bouche ou des membranes muqeuses.

Solidité des coloris à  rubbing

  • ISO 105-X12:2016: méthode pour déterminer la résistance au frottement et au dégorgement sur d'autres matériaux des teintures sur les textiles de toute nature y compris les revêtements de sol et autres étoffes velours.

Example d'une procédure d'essai

Solidité des coloris à l'eau chlorée (eau de piscine)

Ce test est effectué selon l'ISO 105-E03:2010 -- Textiles -- Tests for colour fastness -- Part E03: Colour fastness to chlorinated water (swimming-pool water).

L’ISO 105 partie E03 prescrit une méthode pour déterminer la résistance des teintures sur les textiles de toute nature, tous leurs stades de transformation, à l'action du chlore actif aux concentrations habituellement utilisées pour désinfecter l'eau des piscines (javellisation). Trois variantes des conditions d'essai sont prescrites. Les concentrations en chlore actif de 50mg/l et 100mg/l sont destinées à l’évaluation des vêtements de bain. La concentration de 20 mg/l en chlore actif est destinée à l’évaluation des accessoires tels que robes de plage et serviettes.

Une éprouvette du textile est traitée dans une solution de chlore très diluée, d’une concentration donnée, puis séchée. La dégradation de la coloration de l'éprouvette est évaluée à l'aide de l'échelle de gris. Trois variantes des conditions d'essai sont prescrites.

Appareillage

  1. Dispositif mécanique approprié, comprenant un bain d'eau contenant un arbre rotatif qui porte, radialement, des récipients en verre ou en acier inoxydable (de 75mm (± 5mm) de diamètre et de 125mm (± 10mm) de hauteur) d'une capacité de 550ml (± 50ml); le fond des récipients est à 45mm (± 10mm) de l'axe de l’arbre. L'ensemble (arbre et récipients) est animé d'un mouvement de rotation à une fréquence déterminée. La température du bain d'eau est contrôlée par thermostat pour maintenir la solution d'essai à la température prescrite.
  2. pH-mètre  d'une précision d'au moins 0,02 unités.
  3. Echelle de gris pour déterminer les changements de couleur, selon l'ISO 105-A02.
  4. Spectrophotomètre ou colorimètre pour déterminer les changements de couleur selon l'ISO 105-A05.
  5. Balance analytique d'une précision de ± 0,01 g (voir ISO 105-A01).

Réactifs

  • Hypochlorite de sodium (NaOCl)
  • Dihydrogénophosphate de potassium (KH2PO4)
  • Monohydrogénophosphate de sodium dihydraté (Na2HPO42H2O), or monohydrogénophosphate de sodium dodécahydraté (Na2 HPO 4, 12H2O).
  • Eau de qualité 3, selon l'ISO 3696.

Eprouvette

  • si le textile est une étoffe : (40 ± 2) mm × (100 ± 2) mm.
  • si le textile est un fil, tricoter le en une éprouvette (40 ± 2) mm × (100 ± 2) mm, ou bien faire une mèche de fils parallèles, de 100mm de longueur et d’environ 5mm de diamètre, nouée près des deux extrémités. 
  • Si le textile à soumettre à l’essai est de la fibre en bourre, en peigner et comprimer une quantité suffisante pour former une nappe de 40mm x 100mm.

Procédure

  • Chaque éprouvette doit être soumise à l'essai séparément dans un récipient du dispositif mécanique
  • Immerger l’éprouvette dans la solution d’hypochlorite de sodium en s'assurant que l’éprouvette est mouillée â fond. Fermer le récipient et soumettre à agitation (27 ± 2) °C durant une 1 h à la pénombre.
  • Retirer l'éprouvette du récipient, la comprimer ou essorer, puis la sécher en la suspendant à l'air à la température ambiante, à la pénombre.
  • Evaluer la dégradation de coloration de chaque éprouvette à l'aide de l'échelle de gris.

Rapport d'essai

Le rapport d'essai doit contenir des indications suivantes :

  1. référence à la norme ISO 105-E03:2010;
  2. tous détails nécessaires pour identifier l'éprouvette soumise à l'essai;
  3. scores numériques de l'échelle de gris et/ou des évaluations instrumentales de la dégradation de coloration de chaque échantillon;
  4. concentration de chlore actif utilisé;
  5. toutes déviations, par accord ou autrement, de la procédure spécifiée.