Un simple coup sur la main peut avoir des conséquences dramatiques. Afin de répondre à l'introduction continuelle de matériaux innovateurs et toujours plus performants dans la production de gants de protection, la série d'essais standardisés a été mise à jour (EN 388:2016) et complétée par l'essai de résistance à l'impact selon l'EN 13594. Ainsi les travailleurs peuvent faire un choix délibéré selon le niveau de protection nécessaire.

Des informations transparentes résultent en un environnement de travail plus sûr et réduient le nombre d'accidents de travail.

Principe

La protection contre l'impact appliquée au dos de la main du gant est évaluée selon l'EN 388:2016 qui réfère à l'essai de résistance à l'impact selon le paragraph 6.9 de l'EN 13594. 

Le marquage affichera un ‘P’ pour indiquer que le gant a passé l'essai de résitance à l'impact.

L'essai de résistance à l'impact ne s'applique qu'aux gants dont le producteur réclame des propriétés de protection à l'impact.

Méthode

L'essai de résistance à l'impact est effectué de telle façon à ce que le centre du poids tombe directement sur la zone du gant qui protège le centre d'un des coups de poign. 

Nombre d'éprouvettes et d'essais: 

  • 4 échantillons de gants dont chacun est impacté une seul fois
  • dans la mesure du possible, les 4 gants sont de tailles différentes
  • les 4 essais individuels sont effectués sur un coup de poing différent

Déterminer le point d'impact de gants sans élément de protection visible:

Le gant est mis par un évaluateur ayant une taille de main appropriée. Ensuite, l'évaluateur saisit fermement une barre cylindrique d'un diamètre de 32 mm ± 5 mm et d'une longueur de ≥ 120 mm. La position des coups de poing les plus avancés sera marquée. Cette procédure est répétée ensuite par 2 autres évaluateurs. Le triangle formé par les 3 points est le point qui est monté au centre de l'enclume d'essai.

Déterminer le point d'impact de gants avec un élément de protection visible:

Une fois que la position correcte de l'élément de protection sera confirmée, la partie la plus avancée de la protection du coup de poing sélectionné est marquée comme le point à monter au centre de l'enclume d'essai.

L'essai de résistance à l'impact

  • Un morceau de cuir fendu (0,8 – 1,0 mm, p.ex cuir chamois) est monté sur le dôme de l'enclume d'essai. L'éprouvette est positionnée au centre du dôme en tenant compte du point d'impact marqué au préalable. 
  • Un élément de frappe à face plane de 2,5 kg est levé jusqu'à la hauteur nécessaire pour créer l'énergie d'impact requise de 5 J ± 0,1 J au moment où l'éprouvette est impactée.
  • Après avoir relâché l'élément de frappe, la force maximale détectée par le capteur au-dessous de l'enclume est enregistrée.
  • Il est également vérifié et noté si le cuir fendu a été déchiré ou percé.
  • L'essai est répété quatre fois pour chaque zone de protection à l'impact des quatre gants différents.
Impact tester at Centexbel

Equipement d'essai de résitance à l'impact

Un élément de frappe à face plane de 2,5 kg est levé jusqu'à la hauteur nécessaire pour créer l'énergie d'impact requise de 5 J ± 0,1 J au moment où l'éprouvette est impactée.

Impact tester in motion

L'élément frappe l'éprouvette montée

Après avoir relâché l'élément de frappe, la force maximale détectée par le capteur au-dessous de l'enclume est enregistrée

Résultats

La protection contre l'impact est une exigences testée selon l'EN 388:2016

Pour passer l'essai, la force transmise sera égale ou supérieure à 7 kN (kilonewton) et ne dépassera pas 9 kN. Lorsqu'un gant passe l'essai, cela veut dire que le matériau de protection réussit à dissiper les forces appliquées du dos de la main.

EN 388, 2016 - Impact test marking

Marquage

Lorsque le gant répond aux exigences, le code "P" est ajouté après le score des cinq niveaux de performance.

Il est à noter que l'essai de résistance à l'impact est aussi utilisé pour évaluer la résistance à l'impact de protecteurs de genoux !