Contexte

La résistance à la pénétration et celle à la perméation sont deux variables liées aux propriétés barrières des matériaux.

Pour la détermination de la résistance à la pénétration, un côté du matériau est exposé au liquide d'essai. En général le liquide d'essai est mis sous pression. La pénétration éventuelle du liquide à travers le matériau est observée visuellement. C'est exactement cette détection visuelle qui est le point faible de cet essai. Le résultat est exprimé par un pass/fail.

Une méthode d'essai plus complexe est utilisée pour déterminer la résistance à la perméation.

Tandis que lors d'un essai de pénétration, le liquide en vrac est forcé à travers la barrière, l'essai de perméation se base sur une diffusion moléculaire de produits chimiques à travers la barrière. Suivant la méthode d'essai un côté de l'échantillon est exposé au liquide d'essai et ensuite il est déterminé à l'autre côté à l'aide d'une méthode instrumentale quand le liquide d'essai est percé à travers le matériau. On détermine donc le temps de percée et parfois aussi la vitesse de perméation

Permation scheme

Méthode

Ce test est mis sur pied pour déterminer la perméabilité aux liquides chimiques et biologiques des vêtements et des gants de protection.
La norme appliquée est EN 374-3: 2015 – Gants de protection contre les produits chimiques et les microorganismes - Partie 3: Détermination de la résistance à la perméation par des produits chimiques.

La norme européenne spécifie la détermination de la résistance de matériaux pour la fabrication de gants de protection contre la perméation de produits chimiques non-gaseux et potentiellement dangereux sous des conditions d'un contact continu. 

Il est à noter que le test ne représente pas les conditions d'un usage réel et que les résultats de test ne peut servir à faire une comparaison des temps de percée de différents materiaux.

Principle

Test set-up permeation of gloves
Preparing the samples for the permeation test

Une cellule d'essai est composée de deux compartiments dans lesquels le matériau est mis en contact avec le liquide d'essai. Le textile à évaluer est positionné dans la cellule d'essai.

Un côté du textile est mis en contact avec un liquide d'essai. A l'autre côté du textile il se trouve le médium de collection, qui est continuellement échantillonné.

La collection se déroule soit par gaz (air), soit par liquide (eau). La détection en cas de perméation par gaz est effectuée par un PID. Il est important que les liquides d'essai soient suffisamment volatiles. La détection en cas de perméation liquide se déroule à l'aide d'un détecteur conductométrique. Il est nécessaire que les liquides d'essai soient suffisamment hydrosoluble.

Un essai est typiquement effectué au cours de 8 heures au maximum. Le niveau de prestation du matériau est déterminé par la temps qu'un liquide d'essai nécessite pour percer à travers du matériau. Lors de cette période, l'échantillon est continuellement exposé au liquide d'essai.