logo duratex

Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

Plus d'information

Le projet Interreg France-Wallonie-Flandres ’Duratex’ vise à réaliser des textiles anti-salissures et anti-microbiens pour des applications durables dans les domaines de la construction et de l'architecture.

Les méthodologies mises en oeuvre répondront aux exigences de l'industrie textile (coût, vitesse de production, obtention de fonctionnalités complexes), seront écologiques et applicables via les appareillages déjà existants.

Les futures régulations européennes bannissant le recours aux composés fluorocarbonés (plus en particulier le C8) ainsi que l'utilisation de certains biocides problématiques pour l'environnement (régulation 528/2012) tels que les nanoparticules d'argent, seront prises en compte.

Trois approches sont envisagées pour l'obtention du caractère hydrofuge et/ou oléophobe:

  1. des dépôts de nanofibres par un procédé LbL (Layer-by-Layer) suivi d'une modification chimique par des composés hydrocarbonés branchés;
  2. des dépôts sol-gel hybrides;
  3. des dépôts via une dissolution-reprécipitation locale par des solvants verts. De plus, des bioproduits ou biocides non toxiques seront incorporés dans les revêtements ou les fibres pour l'obtention de propriétés antibactériennes.

Les partenaires du projet

Centexbel (coordinateur), Certech, Ceti, Ensait et UCL. UCL et Certech possèdent l'expertise du LbL, sol-gel et synthèse de nanofibres; Ensait et Centexbel ont la connaissance des produits alternatifs éco-respectueux; Ensait, CETI et Centexbel ont l'expertise des techniques de l'industrie textile. Cette collaboration est indispensable pour implémenter avec succès ces technologies pour réaliser des textiles antimicrobiens, résistants à l'eau et aux huiles.

Project website

PES with hydrophobic treatement

Portefeuille GoToS3

interreg operateurs

Budget

Total: 1 961 969,49 EUR

European Regional Development Fund: 1 079 083,20 EUR